25 Août - Saint-Aubin-le-Cloud - Place centrale Concert à 21h

Buvette sur place

 

Pas de pass sanitaire - Masque obligatoire et respect des gestes barrières

 

 

 

Le Groupe : Mon coeur Balbeat

 

De la valse musette aux Clash, il n’y a qu’un pas... que Mon Cœur Balbeat franchit en dansant avec les styles d'une radio mappemonde, transformée en dance-floor spatio-temporel.

La rencontre détonante de Maxime Oudry, (Galina La Lupa, La Menina Sin Nombre, Sarah Olivier, Rona Hartner) et de Dario de Fillipo (Guappe Carto, Michel Godard, Gianluca Companino Band, Le Zouave Jacob) donne naissance à un bal transgenre aussi éclectique que possible : tropical, populaire, poétique ou psychédélique, pour brasser encore et encore nos matières humaines et poursuivre le patchwork des cultures sur la piste de danse : Mon Cœur Balbeat !


Le Monument : église Saint-Aubin

  La construction de l'église actuelle a été décidée entre 1491 et 1510, à l'initiative de Pierre Cossé, évêque de Coutances et abbé commanditaire du monastère de Montierneuf, avec l'appui de François d'Orléans. La clef de voûte de la deuxième travée est datée de 1547. Cette date marque la fin des travaux. Agrandie en 1870, l'église a perdu sa particularité, décrite par Charles Arnauld, à savoir une nef cantonnée d'un seul collatéral.

De style gothique flamboyant, l'église est de plan cruciforme. La nef est de trois travées, couverte de croisées d'ogives à huit nervures, et cantonnée de collatéraux étroits. Le transept très peu débordant, est de deux travées. L'église se termine à l'est par un choeur d'une travée, percé d'une grande verrière.
Le clocher carré est placé sur le bras nord du transept.
Les clefs de voûtes de la nef sont décorées de fleurons et de rouelles. Celles du sanctuaires sont sculptées d'une fleur de lys et de l'évêque saint Aubin.
A remarquer également : La piéta en pierre du XVIIe siècle et le monument aux morts de 1914-1918 peint.